rajeunissement vulvaire

médiation interindividuelle et médiation collective

  

Qu’est qu’un rajeunissement vulvaire ?

La rajeunissemnt de cette zone peut comprendre différents types d’intervention.

On retrouve le plus souvent une diminution du volume des grandes lèvres associée parfois à une hypertrophie à l’inverse des petites lèvres.

L’augmentation du volume des grandes lèvres repose principalement sur l’injection de la propre graisse de la patiente prélevée dans les zones où elle est en excès (lipofilling). 

Les grandes lèvres sont alors repulpées de façon stable et durable donnant un aspect plus jeune à la vulve ;

Une autre alternative à l’adjonction de graisse est l’injection d’acide hyaluronique (Désirial).

La réduction des petites lèvres correspond à la nymphoplastie .

Une réduction du capuchon clitoridien peut également être réalisé en même temps que la nymphoplastie traditionnelle.

Le vieillissement entraîne fréquemment une sécheresse vaginale qui peut être traitée par des injection d’acide hyaluronique très superficiellement dans la muqueuse vulvo-vaginale. L’acide hyaluronique permet d’assouplir et d’hydrater durablement les tissus.

Enfin une lipoaspiration du pubis peut être indiquée pour diminuer le bombement du mont de Vénus situé en avant du pubis. Un lifting du pubis peut compléter la prise en charge lorsqu’il s’est affaissé suite à un amaigrissement massif.

 

Qu’est qu’un rajeunissement

vulvaire ?

La rajeunissemnt de cette zone peut comprendre différents types d’intervention.

On retrouve le plus souvent une diminution du volume des grandes lèvres associée parfois à une hypertrophie à l’inverse des petites lèvres.

L’augmentation du volume des grandes lèvres repose principalement sur l’injection de la propre graisse de la patiente prélevée dans les zones où elle est en excès (lipofilling). 

Les grandes lèvres sont alors repulpées de façon stable et durable donnant un aspect plus jeune à la vulve ;

Une autre alternative à l’adjonction de graisse est l’injection d’acide hyaluronique (Désirial).

La réduction des petites lèvres correspond à la nymphoplastie .

Une réduction du capuchon clitoridien peut également être réalisé en même temps que la nymphoplastie traditionnelle.

Le vieillessement entraine fréquemment une sécheresse vaginale qui peut ^rtre traitee par des injection d’acide hyaluronique très superficiellement dans la muqueuse vulvo-vaginale. L’acide hyaluronique permet d’assouplir et d’hydrater durablement les tissus.

Enfin une lipoaspiration du pubis peut etre indiquée pour diminuer le bombement du mont de Vénus situé en avant du pubis. Un lifting du pubis peut compléter la prise en charge lorsqu’ il s’est affaissé suite à un amaigrissement massif.

EN PRATIQUE

les consultations

1ère consultation 

Elle sera consacrée à l’examen clinique qui comprend une série de questions préliminaires, et un examen physique. Des photographies préopératoires peuvent être réalisées et ajoutées au dossier médical. Un devis concernant le tarif de l’intervention vous sera remis.

2ème consultation

 

Elle permettra de répondre à de probables nouvelles interrogations de votre part, donner à nouveau les informations liées à cet acte chirurgical. Une date opératoire et une consultation d’anesthésie seront alors fixées

L'INTERVENTION

Durée de l’intervention : 1h à 1h30
Durée d’hospitalisation : ambulatoire
Type d’anesthésie : générale

Après l’intervention

Durée des pansements : cicatrice laissée à l’air mais soins pendant 15 jours (sauf lifting du pubis nécessitant des pansements pendant 15 jours)
Suites précoces :  oedème et/ou ecchymoses possibles pendant 3 semaines – Abstention sexuelle pendant 1 mois
Douleurs :  assez vives les 48 premières heures, puis diminuent sur les 15 jours suivants
Résultat : 3 à 6 mois
Consultations de suivi : 15 jours, 2 mois, 6 mois et 1an


autres interventions en CHIRURGIE De l’intime :

M